Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 13:57


 

 

 

De retour de la Courtine, je passe un weekend sous la tente avec Madeleine, ma future épouse, dans un champ en lisière de forêt dans l’ouest de Versailles. Nous avons demandé au paysan l’autorisation de camper. Il est très sympa et nous met en garde contre les sangliers nombreux dans les bois. Le matin, nous sommes réveillés avec angoisse par des cris de cochon juste à côté de la tente. C’est lui qui vient nous faire peur… !

Dans la semaine, pour le remercier, je prépare un message que j’enferme dans une boite d’emballage de pellicule photo bien scotchée avec un large ruban de tissus rouge attaché de plus d’un mètre. L’ALAT se sert du même genre de tubes " lance-messages " très utilisés en opération.

Nous sommes en Cessna L19, cet appareil qui grimpe aux arbres. Je vole avec un ancien d’Algérie habitué à ce genre de largage et nos missions sont, entre autres, de larguer des fumigènes pour marquer les objectifs. Je tourne autour de la ferme. Quand je vois sortir le fermier, je me présente face à l’entrée principale et au " top-largage " mon passager largue le message qui tombe aux pieds du fermier. De nos jours on envoie un e-mail…pardon…un courriel… !

La ferme est adossée à une petite colline que j’avale d’un coup bref de moteur.

Quelques jours après, ayant l’intention de revenir camper au même endroit, je prépare un message pour le prévenir de notre arrivée. Cette fois-ci je suis en Piper L18 - 90 cv. Je tourne autour de la ferme , le fermier sort de chez lui. Je me présente pour le largage, mon équipier largue impeccablement le tube…plein gaz, je suis de nouveau face à la colline, mais cette fois-ci les 90 cv du Piper ne valent pas les 213 cv du Cessna L19. La colline est là devant moi grandeur nature. Je serre les fesses… je suis en apnée…ouf… ! ça passe.

Belle connerie ! je viens de faire une faute grave, mauvaise estimation des performances de l’appareil parce que j’ai fait la même chose avec un autre avion bien plus puissant. A vingt mètres près je me plantais dans la forêt de la colline.

La baraka encore… !

Toute expérience est bonne à prendre, le malheur est que certains à la première mauvaise expérience n’en réchappent pas. On appelle ça " la sélection naturelle … ! "

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean pierre Ebrard - dans MES VOLS - DEBUT DE CARRIERE
commenter cet article

commentaires