Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 13:20

Une mauvaise blague – Le lâcher du 15 aout.

Un de mes bons copains, Roland Diemer, aujourd'hui pilote d’avions d’affaires, est instructeur sur la base et fait partie de la fameuse patrouille hélico de l’ALAT. Il est aussi instructeur avion pour pilotes privés et vient régulièrement au club faire de l’instruction.

Le 15 aout 1973, il termine une séance avec un élève et s’apprête à le lâcher pour son premier vol solo. Comme je l’ai dis, ce premier lâcher est toujours un moment de petite angoisse pour l’élève et pour l’instructeur aussi.   Je demande à Geo de prévenir la tour de ne pas s’inquiéter de ce qui va se passer et je saute sur un vélo vers le bout du terrain en début de piste décollage et là, j’attends couché dans l’herbe le passage de l’élève de Roland. Je lui fais signe et je lui explique que je vais le remplacer pour ce vol et qu’il reste bien planqué la fin de mon vol. Roland est resté près des hangars pour surveiller son élève.

La suite est une véritable démonstration de tout ce qu’un élève peut faire. Décollage en zigzag, montée avec des variations d’assiette, dernier virage mal redressé qui se termine en piqué, atterrissage avec rebond et rerebond, plein moteur puis moteur réduit à fond, remise des gaz à mi-puissance et envol à la limite du décrochage en direction du parking militaire hélicoptères. Bref, l’horreur pour l’instructeur, impuissant sans radio pour communiquer avec son élève.

Roland en a été réellement malade, mais ne m’en a pas voulu. On en rigole encore. Je dois dire que nous étions jeunes et que maintenant je n’aimerai vraiment pas du tout qu’on me fasse un coup comme ça.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean pierre Ebrard - dans MES VOLS - DEBUT DE CARRIERE
commenter cet article

commentaires