Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 21:31

Un obus perdu — Vol Cheyenne II

 

Je m’étais déjà fait canarder quand j’étais à l’armée, j’avais vu éclater des « pélots » autour de moi, mais je n’étais pas la cible directe.

Aujourd’hui, je pense avoir été visé sans aucun doute.

 

Je reviens de Corse en Piper Cheyenne et je suis en descente à vitesse maxi, 500 km/h avec 5 ou 6 passagers à bord à destination de Fréjus quand soudainement je vois sur ma gauche, légèrement en avant un objet tournoyant.

Un premier réflexe , une fraction de seconde, m’incite à virer légèrement pour voir de plus près de quoi il s’agit, mais prudence, je m’abstiens.

Ce truc qui doit être à 20 mètres du bout d’aile m’a semble-t-il rattrapé avec une trajectoire exactement parallèle, puis il ralentit, d’abord doucement et disparait ensuite de plus en plus rapidement vers l’arrière et je le perds de vue… !

 

Tout cela n’a duré que quelques secondes. J’en suis certain, d’après son aspect métallique et son volume, ça ressemble à un obus.

Je suis dans la zone maritime militaire de tir, inactive en principe. Je suis sous plan de vol IFR, le radar m’aurait averti de l’activité de ce secteur. Renseignements pris ensuite, la zone n’était pas active.

 

J’en suis arrivé à la conclusion qu’un taré de bidasse m’a pris pour cible depuis un bateau et qu’il a appuyé sur la détente.

Étant en descente rapide, j’étais à l’exacte vitesse d’un obus en trajectoire parabolique, en régression de vitesse sous un angle d’environ 5%.

 

Cela peut paraitre loufoque…je sais. Mais quitte à passer pour un dingue, j’ai fait un rapport en mentionnant ma trajectoire, cap, angle de descente, vitesse et heure précise de l’évènement.

Je suis allé le déposer à la GTA, Gendarmerie de Transports Aériens de Grenoble St Geoirs. Les gendarmes ont lu mon courrier, m’ont écouté sérieusement et m’ont dit :

« Vous avez conscience que vous n’aurez jamais de réponse… ? » 

Je me doute bien que la marine n’allait pas me faire une lettre d’excuses, ni même un démenti, mais confiant ce rapport à des gendarmes, j’espérais qu’il aille sur le bon bureau et que mon « tireur fou » soit identifié.

 

N’oublions pas qu’une Caravelle qui faisait la liaison Corse – continent à mystérieusement disparue pour finir dans les fonds les plus profonds de ,la Méditerranée.

Aucune explication. La Caravelle a été l’un des avions commerciaux les plus surs.

La marine à été mise en cause. Aucune enquête sérieuse… et beaucoup d’articles dans les journaux.

Pour un petit avion comme le mien, ce serait passé inaperçu dans les médias, et puis : « un avion-taxi »…Ce n’est pas sérieux, le pilote a fait une faute ou l’entretien était mal fait… Evidemment !

Partager cet article

Repost 0
Published by jean pierre Ebrard - dans AVIATION D'AFFAIRES
commenter cet article

commentaires