Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 17:59

Pilote de montagne, j’ai à cœur de ne pas importuner les randonneurs.

 

  • Je suis membre, et webmaster, de l’Association Française des Pilotes de Montagne.
    Nous nous efforçons de faire respecter la charte publiée dans les pages de notre site
    http://www.afpm.org
    Nous faisons la chasse aux     « pilotes voyous »    qui ne respectent pas ce texte qui nous engage, non seulement vis-à-vis des randonneurs, mais aussi auprès des riverains des plateformes ou nous évoluons.
    Je suis l’auteur d’un ouvrage sur « la technique du vol et des atterrissages en montagne ».
    J’insiste beaucoup sur les nuisances que notre activité génère. A voir sur mon site 
        
    http://www.flight-system.com
    Certes, il y a plus de 40 ans que nous nous posons un peu partout en montagne, Henri Giraud a été notre pionnier, une légende de l’aéronautique. Il a effectué de nombreux secours en montagne, il ne faut pas l’oublier. L’hélicoptère aujourd’hui a remplacé l’avion dans ces missions souvent périlleuses.
  •  
                   Instructeur, je limite toujours les atterrissages en instruction, je ne manque jamais de discuter avec les randonneurs que je rencontre.
    Et je profite toujours de piqueniquer, c’est le but premier de l’atterrissage sur les glaciers : 

                                                   
  • « Profiter de la haute montagne ». 
  • C’est ce que nous avons en commun avec les montagnards à pied… !
Repost 0
Published by jean pierre Ebrard - dans VOL EN MONTAGNE
commenter cet article
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 14:06

atterrissage en montagne

 

Technique du vol et de l’atterrissage en montagne

 

Ce livre de plus de 250 pages est accompagné d’un DVD

80 clips vidéos d’atterrissage en montagne, sur altisurfaces et glaciers.

Une vidéo inédite d’Henri Giraud, légende de l’aéronautique

Le seul à s’être posé au sommet du Mont Blanc.

 

  Ce livre s’adresse aux pilotes désireux d’entreprendre des vols en montagne ou de se rappeler les bases de cette discipline.

Mais les néophytes y trouveront aussi un grand intérêt à sa lecture et aux vidéos

                   

à voir aussi à cette adresse flight-system.com

 

             La dernière édition papier format A5 est épuisée (fev 2016)

           Je vous offre l'ouvrage en fichier PDF sur demande à l'adresse:

                               jeanpierre.ebrard@yahoo.fr  

        et page 3 vous pourrez lire comment obtenir gratuitement le contenu du DVD

   

 

 

 

Repost 0
Published by jean pierre Ebrard - dans VOL EN MONTAGNE
commenter cet article
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 14:54

 
 

23 juin 1960 
Sommet du Mont Blanc

 

 

 

 

Henri Giraud devient pilote à 17 ans grâce à l'Aviation populaire. Planeur, vol moteur, une vocation irrésistible.   
Il a 19 ans lorsqu’éclate la Seconde Guerre mondiale : pilote militaire, il sert à Istres puis en A.F.N.
En 1945, un stage dans les Centres Nationaux le nomme moniteur. Chef-Pilote à 26 ans, Il restera quinze années à l'aéroclub du Dauphiné.
C'est dans les Alpes, dans l' Oisans, qu'Henri Giraud mène sa vie de pilote.
Le Suisse Hermann Geiger invente l'atterrissage en montagne, alternant roues et skis. Henri Giraud fait un stage avec lui en 1957.
Hermann Geiger prédit que l'élève surpasserait le maitre et réaliserait ce que lui-même n'avait pas osé faire. Ce fut vrai.
Henri Giraud était un conteur fabuleux.

Ses deux grands exploits:
l'atterrissage sur le Mont Aiguille, le 27 aout 1957,
et celui au sommet du Mont-Blanc, le 23 juin 1960.

 

 

Il faut bien se rendre compte qu'aujourd'hui, quand nous nous posons sur une altisurface ou un glacier avec facilité...(Pas toujours), c'est parce qu' Henri Giraud a ouvert le chemin, fixé la méthode, remué ciel et terre et secoué les fonctionnaires de notre Aviation Civile pour que l'Aviation de Montagne soit reconnue.

Nous bénéficions d'un espace de liberté inouï. D'un cadre d'évolution fabuleux.

Sachons maintenant le préserver
en dérangeant le moins possible les autres usagers de la montagne.

Lorsqu'il revient de Suisse, Henri Giraud réussit des centaines d'atterrissages sur glaciers. Les glaciers suisses sont très longs, jusqu'à 5 km. En France, ils sont plus courts et plus pentus, d'où la nécessité d'une adaptation et de la mise au point d'une technique différente.


Véritable créateur de l'atterrissage en montagne en France, Henri Giraud a rendu possible la naissance d'Air-Alpes.

 

À l'Alpe d'Huez, son aéroclub de l'Oisans, créé en 1971, lui permet de former des pilotes de montagne vraiment qualifiés avec ses "Piper", "Mousquetaire IV" et "Abeille" au début, puis avec son fidèle Abeille: "Papa Tango".

             à voir ici   Henri GIRAUD

 

Henri Giraud nous a quittés le 19 novembre 1999

Repost 0
Published by jean pierre Ebrard - dans VOL EN MONTAGNE
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 20:25

Voler en montagne

Pour voler en montagne, il n’est pas besoin d’être montagnard, mais en acquérir l’esprit est nécessaire.

Tout comme on ne s’improvise pas marin, on n’aborde pas les massifs montagneux des Alpes ou des Pyrénées avec l’esprit citadin.

Les exploits de quantité de sportifs médiatisés banalisent la montagne et se poser sur un glacier entre 3000 et 3500m. peut paraitre évident et facile.

Nos illustres prédécesseurs nous ont ouvert la voie, techniquement, administrativement, mais la technicité du vol et les risques encourus sont toujours bien réels.

 

C'est par ces quelques lignes que je commence mon livre.

La plupart des randonneurs que nous croisons pensent que se poser en montagne est quelque chose de facile et que nous arrivons dans un fauteuil sans avoir fourni aucun effort.

Ce qui les rend quelquefois un peu agressifs à notre encontre.

Certes, nous n'avons pas fait d'efforts physiques, mais la formation pilotage montagne est longue.

C'est une vraie technique qui va bien au-delà du vol pratiqué en plaine.

 

Comme pour les alpinistes qui comptent un certain nombre d’accidents, nous avons notre lot de crashs
qui se terminent très mal quelquefois.                   

Nous avons perdu quelques amis ces dernières années.

Cette haute technicité et cette prise de risques consentis nous rendent proches des gens de la montagne, amateurs ou professionnels.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jean pierre Ebrard - dans VOL EN MONTAGNE
commenter cet article