Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 18:59

 

Beechcraft B200

Je suis en vol de croisière assez haut, niveau 340 (plus de 10 000 mètres) avec un copilote qui remplace Madeleine indisponible ce jour-là. Nous sommes en hiver et la température extérieure est de –50°.

 

Soudainement, la régulation du chauffage tombe en panne et la ventilation nous souffle un air " diaboliquement " chaud. .
La régulation de température se fait par prélèvement d’air chaud au niveau des compresseurs de la turbine droite puis passe par une boite de mélange qui reçoit de l’air extérieur. Il est possible de réguler ce mélange manuellement, mais cela prend un peu de temps.

Un coup de pistolet, c’est ce que j’ai cru entendre. .
Avec les casques radio sur la tête, je n’ai pas bien localisé l’origine du bruit. Dubitatif, je me tourne vers la cabine passager ou tout est normal. Mon copilote me montre le parebrise…il a éclaté, mais reste en place.

Nous ne sommes pas très loin de Manchester notre destination. Masques à oxygène sur le museau, on peut craindre une dépression explosive, j’appelle le radar pour demander une descente d’urgence…accordée bien évidemment, mais il faut discuter pour expliquer la raison de cette demande. Quant à mon copilote, je l’envoie derrière avec les passagers, car je crains que le parebrise se délite et qu’il reçoive des morceaux de verre ; avec la puissance de l’air, ça pourrait être extrêmement dangereux.

 

Quand le chauffage s’est déréglé, la ventilation était très importante sur le parebrise. Le temps d’essayer de réguler, la température du verre est montée à haute température à l’intérieur ce qui a constitué un grand différentiel thermique.

Et pourtant, ils sont très résistants puisqu’ils doivent résister au choc d’un oiseau de la taille d’un poulet à la vitesse de croisière. L’épaisseur est de plus de 3 cm. À cette épaisseur de verre principale se superpose une couche externe beaucoup plus fine qui reçoit le dégivrage électrique, comme sur la vitre arrière de votre voiture.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean pierre Ebrard - dans AVIATION D'AFFAIRES
commenter cet article

commentaires