Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2007 7 05 /08 /août /2007 18:42

     Été 1988 ou 89, je ne me souviens plus exactement de l’année, je suis appelé par un collègue de la région pour qui je fais des vols assez régulièrement comme copilote sur un de ses appareils de 15 places sur lequel je suis qualifié, mais vole assez peu pour être commandant de bord.

     C’est une mission de deux jours qui doit nous conduire de Chambéry à Munich, Innsbruck et retour.
    Barnier-BD-r Les passagers sont une délégation de l’organisation des Jeux olympiques d’Albertville de 1992, ils vont rencontrer des gens qui ont eu à organiser ce type de manifestation. L’un de ces passagers est aujourd’hui ministre.

 

 PEAS-12-r.jpg   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Nous partons à deux avions du même type. Le commandant de bord de mon avion est un pilote que j’estime assez pour ses qualités, bon pilote et bon camarade, j’ai déjà eu l’occasion de voler sur jet avec lui.      Ensemble nous préparons notre vol : carburant, météo, NOTAM, plan de vol, nettoyage de l’avion et glacières de boissons pour les passagers sans oublier de contrôler l’équipement règlementaire de bordcomme les gilets de sauvetage puisque nous décollons en survolant le lac d’Aix-les-bains.

     Visite prévol soignée et nous embarquons bagages et passagers qui arrivent avec une certaine avance.

 

      Nous partons en seconde position. Décollage, montée dans l’axe de piste vers le nord comme d’habitude, changement de fréquence, Lyon, Genève…et là….Mon commandant de bord plonge dans la sacoche de vol de l’avion pour sortir les cartes de navigation et constate qu’il est parti sans la documentation Jeppesen, la documentation indispensable aux vols aux instruments… !

     (Note: Jeppesen: du nom d'un pilote américain de l'entre-deux-guerres qui faisait du transport de passagers, poste et marchandises, en volant à vue, il n'existait aucune infrastructure à cette époque, et à chaque fois qu'il se posait quelque part, établissait une carte des principaux obstacles des environs de l'aérodrome et y notait tous les détails utiles pour un pilote. Ses copains se sont arraché ses notes, tant et si bien qu'il a créé une firme qui maintenant détient un quasi-monopole de la documentation aéronautique mondiale).

Moment grave. Grave…grave… !

      Pour le moment, toutes les infos de route nous sont connues et mémorisées, nous sillonnons suffisamment souvent le secteur pour le connaitre par cœur, mais pour la suite, il nous faut les cartes de nav et les cartes d'approche de Munich. Impossible de faire sans.

      Nous discutons rapidement, mon collègue et moi, de la conduite à tenir. Faire demi-tour ne ferait vraiment pas sérieux auprès de nos passagers, nous sommes en vol depuis 20 minutes. Je contacte le premier équipage qui est parti 10 minutes avant nous, je lui explique la situation. Le copilote restera en contact permanent avec nous sur une fréquence particulière et nous donnera toutes les infos dont nous aurons besoin au fur et à mesure jusqu’à Munich.

      Le vol se passe sans problème, l’autre avion nous fournit les fréquences, les axes de route et d’approche et restera opérationnel jusqu’à ce que nous le rejoignons au parking.

Pour le reste du vol, nous ferons au bureau de piste toutes les copies des documents nécessaires pour les autres étapes.

     Que dire de cela ? Pas sérieux ? Inexcusable ? Le nœud du problème réside dans le fait que cette petite compagnie n’a pas assez de documentation Jeppesen et qu’il n’y en pas une à demeure dans chaque avion. Mon collègue avait bien préparé son vol et son plan de route, mais il a été trompé par la présence de la sacoche de vol qui a été vidée par un autre pilote de la société et l’arrivée avec beaucoup d’avance des passagers a interrompu sa préparation.

     Quant à moi, simple copilote intérimaire, je ne me doutais pas que nous partions sans doc, celle que j’utilise personnellement reste toujours à bord de mon avion qui est toujours prêt pour un départ immédiat.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean pierre Ebrard - dans AVIATION D'AFFAIRES
commenter cet article

commentaires